C’est trop n’importe quoi!

Aujourd’hui je m’inspire de mes stats!  Parce que quelqu’un quelque part veut savoir comment parler snob.

Oui oui c’était dans les critères de recherches de mon blogue… Je trouve ça bizarre que ça tombe chez nous!  Tsé comme si j’étais snob moi… en tout cas!

Et puis pourquoi pas si ça peut en aider certains!

D’abord je dois vous dire que j’ai de l’expérience en la matière.  Non non moi personnellement je ne pratique pas le snobisme mais n’oubliez pas : JE SUIS AU CENTRE-VILLE de Montréal!

J’ai des collègues (heureusement pas tous) qui se prennent pour d’autres et qui jouent bien la comédie. 

Mon premier conseil:

  • Pour vraiment bien parler snob, faut d’abord s’habiller snob.  Pas question de porter des vêtements bas de gamme.  Votre ensemble total (souliers, chandail, pantalons, accessoires, bijoux) doivent valoir minimum plus de 1000$ … taxes incluses
  • La coupe de cheveux soigné est de mise.
  • Les ongles des mains et des pieds aussi.

Voici quelques exercices préliminaires à faire avant de commencer votre journée en language snob:

  • Avec votre bouche dites des « OUa » exagérés; non mais faudrait surtout pas que votre mâchoire lâche en pleine conversation!

 

  • Toujours avec votre bouche, dites des « i » prolongés

Vous êtes maintenant prêt à parler snob.  Pour se faire, vous n’avez qu’à parler avec les lèvres légèrement pincées, garder la tête haute (les snobs ne regardent jamais parterre).  Il n’est pas nécessaire de prendre l’accent français.  Mais n’oubliez surtout pas d’utiliser des adjectifs ou adverbes peu communs ou moins utilisés dans le language courant. 

Quelques adverbes en exemple:

acquiescement, dogmatiquement, bigrement, derechef, gorge-de-pigeon, immuablement, indubitablement, ingénument, irrévérencieusement, obséquieusement.

Et voici quelques adjectifs:

Libidineux, quelconque, insignifiant, cataclysmique, mirobolant, négligeable.

Toutefois, sachez la signification de chacun avant utilisation.  Sinon vous ne passerez pas pour snob mais plutôt pour un ignare…

Autre conseil: si vous commencez à parler snob, aviser votre entourage immédiat d’avance.  Ainsi ils n’auront pas de suprises et ne vous regarderont pas d’un air insignifiant.

N’hésitez surtout pas à m’écrire si jamais vous doutez encore de vos capacités!

Il me fera plaisir de rire de vous vous aider!

Ce n’est pas moi qui l’a dit!!!

Le très respectable Warren Buffett dit que les dirigeants devraient payer pour leurs imprudences.

Voir l’article ICI

C’est Paul-Henri Rousseau qui doit rire dans sa barbe de n’avoir rien eu à payer pour toutes les pertes subies par la Caisse de Dépôt et Placement…

Sans commentaires!

J’y vais… j’y vais pas…j’y vais…j’y vais pas…

Puuuuu capable!

Cela doit bien faire des mois que l’on nous invite à aller se faire vacciner.   Paraitrait même que les centres de vaccinations sont desserts …

Moi je le sais pourquoi:

Parce que quand j’y suis allée ce matin à 11h j’ai pas pu me faire vacciner sur le champ.  Non non faut que je prenne un billet pis que je revienne une autre journée!  Parce que moi j’ai juste ça à faire aller me chercher un billet pis revenir plus tard… tsé dans le monde moderne ou je vis on reste assis sur le balcon toute la journée à attendre la nuit qui vient!

Pis mon chum lui, voulait que je lui prenne un billet pour vendredi après-midi….

Ben non je ne peux pas avoir un billet pour vendredi voyons!  Y’ont  juste des billets pour mercredi et jeudi.  Demain – peut-être (????!!!!) qu’ils en auraient pour vendredi. 

QUOI????????????

C’est bien parce que le 1 janvier prochain j’ai un souper du Jour de l’an chez des gens qui ont eu la H1N1 que je vais quand même me déplacer 1000 fois pour aller me faire vacciner.  Parce que si c’était juste de ma petite personne j’aurai vraiment laisser faire!

Déjà il y a plusieurs semaines j’y suis allée pour faire vacciner petit hom mais moi, non moi je ne pouvais pas.   Fallait que je revienne moi…

Après ça ils se demandent pourquoi le taux de vaccination est aussi bas pis que le monde n’y va pas!

Imaginez moi:  j’ai toutes mes jambes, je suis en congé de maternité donc oui j’ai « le temps » d’y retourner. Mais ceux là qui sont à mobilité réduite, ou qui prennent le bus ou qui pour x raisons c’est difficile de se déplacer…

No wonder mes amis… no wonder qu’organiser de même une compagnie dans le privé ferait faillite en même pas un mois.  Vive le broche-à-foin que nous sommes en tant que société.

Fin de montée de lait!