Quelques coup de coeurs pour le ventre et le portefeuille

D’abord une amie m’a parlé d’un site qui s’appelle Tuango. Vous connaissez?

Un site où vous pouvez avoir des aubaines sur des forfaits spa, de restos, de cinéma et autre en tout genre!  C’est super car au lieu de payer le plein prix vous pouvez y dénicher des aubaines!  Chaque jour il y a une nouvelle offre!

Moi je vais y aller souvent!  Et le site est gratuit!

Sinon j’ai découvert récemment une chocolaterie à La Prairie que j’ai beaucoup aimé.  Cela s’appelle Truffe & Ganache.

Mon petit bonheur là-bas ce sont les macarons dans une vingtaine de saveurs, mais aussi pour les gâteaux fait directement là-bas pour pas plus cher qu’ailleurs (environ 20$ pour 6-8 personnes).

Ils font aussi bien sûr des chocolats dans des saveurs originales tel que piment, fleur de sel, ou caramel.  Chaque pièce est originale.

On y retrouve des planches à découper en bois pour pas très cher, des gelatos, les desserts individuels dont des verrines et des pots de confiture et de tartinade en tout genre.

Une petite merveille à découvrir dans un endroit presque invisible car ils sont sur le chemin St-Jean – juste en face de la fruiterie.

À essayer absolument.

Dans un autre ordre d’idée je pense à vous mais je me retrouve dans un tourbillon! Heureusement que les chocolats sont là pour moi!

Quand c’est trop bon…

J’adore la bonne bouffe.  En fait je dirais la bouffe gastronomique.  Bien qu’il m’arrive de manger du pâté chinois, du spaghetti et grilled cheese, j’aime les plats élaborés avec de belles présentations et des montages.  Des plats créatifs qui nous donne envie d’admirer l’assiette plutôt que de la manger.

Et comme j’aime cela, j’en mange dans les deux sens du mot!  Alors j’aime toujours recevoir à manger le week-end.  Mes invités sont souvent estomaqués devant mes assiettes.

Je ne fais rien de très compliqué.  Tout est dans la présentation et la fraîcheur des ingrédients.  Je préfère faire 4 services qui sont petits et ayant uen belle présentation qu’une grosse assiette qui nous fait rouler par terre en sortant de table.

Je tente d’harmoniser chaque plat et les vins que nous buvons.  Parfois il y a des aliments que les gens ne connaissaient pas.  J’essaie, je m’inspire de d’autres recettes, j’improvise et le tout la journée que je reçois!  À vos risques et périls.

 

À date, que des succès.

Mais le succès vient avec un revers de médaille.  Plusieurs revers de médailles:

– L’attente de ceux qui ont goûté mes plats est élevée à la prochaine visite.  Ils « s’attendent à ça ».  Au début je trouvais ça agréable de faire « ma gastronome agrée » mais là faut que je livre!  Chaque fois que ma belle-soeur (et mon frère!) viennent, elle me demande qu’elle sera la découverte de la soirée… ouf!

– Les gens préfèrent venir manger chez nous… euh ah oui? Ça implique de faire la bouffe bien sûr mais tous les à-côté (ménage, vaisselle, rangement…)

– Une fois qu’ils sont venus chez nous, certains amis se mettent une pression énorme sur leurs épaules pour nous recevoir à souper.  Comme s’il fallait que la pareille nous soit rendue.  Sur ce point, j’ai beau leur dire qu’un bon spag maison va nous faire tout autant plaisir, non non non il n’en est pas question!  Alors on nous invite moins souvent parce que les gens ne veulent pas prendre le temps de faire des plats qui vont leur demander à se casser la tête!!!!

Recevoir ce n’est pas que la bouffe.  C’est aussi l’ambiance.  L’ambiance étant la température des pièces, l’éclairage, la musique et la compagnie des gens.  L’ambiance c’est important et il ne faut pas la négliger à mes yeux.  Alors je veuille aussi à ça avant l’arrivée des invités.  Par exemple certains sont allergiques aux chats.  Je m’assure d’avoir passer un coup de brosse sur les sofas, sur les rideaux.  Je m’assure que dans la maison ça sent bon.  Je mets quelques chandelles dans la salle d’eau.  La musique ne nous enterre pas.  Tous ces petits détails font parfois la différence.

Et surtout, je m’assure que mes invités ne se roulent pas par-terre d’avoir trop mangé ni ne doivent resouper en arrivant chez eux.

Devinez ce que je fais ce soir????

Je reçois.

-Des huîtres sont au menu à l’entrée avec mignonnette, vodka, limes & citrons et tabasco

– Un poisson (du cardeau ) avec un risotto citronné

– des verrines en dessert (ça je fais mon mea culpa, je les ai acheté toute faite dans une chocolaterie)

En accompagnement légumes en julienne et de la roquette; baguette de pain et beurre aux herbes fraîches

Bon bon bon ne salivez pas trop…  et mettez-vous au boulot vous aussi!

 

Une envie d’automne

Dès que la température descend de quelques degrés. j’ai une envie de manger de la soupe.  Toute sorte de soupes.  Mais surtout des soupes-repas.  Vous savez des bonnes soupes chunky; pas de la purée pour bébé!

Des soupes avec des pâtes dedans, des légumineuses, des légumes racine.

Je pourrais manger cela à longueur de semaine!  Avec un gros pain de campagne et du beurre.  Du vrai beurre!

Ça doit être pour ça que j’haïs l’été: la soupe me manque et j’en ai pas envie car il fait trop chaud.

Quoi qu’une bonne gaspacho c’est aussi dans ma palette de goût!

J’ai un seul problème: le manque de temps.  Ou plutôt je ne prends pas le temps.  Car le temps c’est relatif.  C’est l’allocation que l’on en fait qui change.

Alors voilà moi la soupe achetée toute faite je ne suis pas friande.   Trop salée, trop grasse, pas assez de légumineuse, des légumes surcuit, manque de croustillant, manque d’épice, trop de poivre…

Bref dans les prochains jours je vais m’y mettre!

À la soupe!

Dans mon frigo…

J’adore cuisiner.  La grosse bouffe.  Celle pas toujours compliqué mais celle qui sort de l’ordinaire.  Parfois j’invente et ça s’avère délicieux ou carrément pas mangeable!  Mais en général c’est délicieux… ben me semble!

J’aime cuisiner de nouveaux aliments, ou utiliser de nouvelles techniques.  Le secret: des aliments ultra frais.  Ça fait vraiment toute la différence.

Ma passion a commencée vers l’âge de 12 ans.  Je feuilletai le gros livre de recettes de Jeanne Benoit de ma mère et je rêvais de faire des gâteaux extravagants.  J’allais dans le garde-manger et je cherchais les ingrédients pour faire des recettes.  J’ai commencé à faire des biscuits.  Tout le monde aimait mes biscuits!

Aujourd’hui je cuisine rarement des desserts.  Mais je dois avouer que mes crèmes brûlées sont quelque chose!  Sinon l’hiver j’aime bien faire des galettes de gruau (vous savez le gros biscuit à l’avoine qu’on retrouve dans les cafés?) mais je trouve le mien 100 fois meilleur.  Je le fais moins sucrée, plus moelleux et moins sec.

J’aime aussi beaucoup les salades dans le style « légumes mélangés » avec des pâtes (couscous, riz, pâtes) que j’invente souvent de mon propre gré.

Il y a des ingrédients que j’ai toujours dans mon frigo.  Peu importe la saison.  En voici quelques-uns:

  • des citrons.  Toujours.  Et parfois de la lime
  • du yaourt – souvent nature
  • de la coriandre fraîche (ou presque toujours)
  • du parmesan frais et du parmesan « facke » (le Kraft…!)
  • du fromage : cheddar, mozzarella, chèvre ces trois là minimum.
  • des noix de Grenoble et des amandes naturelles au frigo
  • du jus de pommes non sucré
  • de l’eau San Pellegrino
  • de l’ail hâché dans un petit pot
  • du couscous, des pâtes, du riz
  • des conserves de tomates et de la pâte de tomates
  • du gruau
  • du jus d’orange tropicana
  • du beurre d’arachides (consommé TOUS les jours)
  • du miel non pasteurisé
  • du gingembre frais
  • des échalottes françaises
  • du pesto
  • des herbes fraîches variés (parfois basilic, parfois le thym ou sinon du romarin.  J’aime aussi l’aneth)

Pis vous, vous avez quoi dans votre frigo tout le temps?

La plus meilleure…

Vous ne le savez peut-être pas mais j’aime la pizza.

Non j’adore la pizza.

Je n’en mangerais pas le matin.

Mais j’en mangerais tous les midis et tous les soirs.

Ce qui est bien avec la pizza c’est qu’il peut y avoir autant de variétés qu’il y a de gens sur terre.  Bon ok, légère exagération mais à peine.

Il y a la croûte mince, la croûte épaisse, la santé, la graisseuse, la végétarienne, la carnivore.  Il y a des sauces tomate ou sauce rosé.  Il y en a de la salée, il y en a de la sucrée.  Il y en a de la chaude, il y en a de la froide.

J’aimerais donc vous faire part de mes trois coup de coeur:

LA PIZZA FROIDE

Une des meilleures que j’ai goûté jusqu’à maintenant c’est celle que j’ai récemment découvert chez Euro-Déli.  Cet endroit est une petite place de rien du tout.  Tout ce qu’il y a de plus commun.  On y retrouve des fromages, de la charcuterie et des huiles et vinaigres de tout genre.  Elle ressemble à une autre bonne que j’ai goûté dans la petite Italie mais il y a de cela au moins 10 ans!

Deux endroits : 115 rue St-Pierre à St-Constant et sur la rue Maple à Châteauguay.

Vous DEVEZ aller goûter cette pizza froide.  Il y a plusieurs saveurs: bien sûr celle juste aux tomates, mais aussi aux saucisses, aux épinard… Un must, un incontournable!

LA PIZZA CHAUDE

Il y a deux endroits que j’aime beaucoup.  La première est en ville.  Une pizza croute mince cuite dans un four à bois.  Le resto Il Focolaio.

Vous y trouverez environ 75 sortes de pizza différentes.  Le napperon sert de menu.  Ça me prends souvent un bon 10 minutes à choisir.  Trop c’est comme pas assez.  Et j’aime bien prendre une Limonata de SanPellegrino avec ça.  Un must ou bien une bonne bière.

Le midi c’est plein à craquer.  Il faut arriver avant midi ou vers 12h45 pour le shift de 13h.  L’été il y a une terrasse et une grande fenêtre-garage qui est ouverte.  Nul besoin de vous dire que ce n’est pas l’ambiance pour un tête-à-tête puisqu’il faut crier pour s’entendre.  Ils font du take-out à mon grand bonheur.

Le soir c’est plus tranquille.  J’y suis allée quelques fois. 

L’adresse? 1223  Rue Du Square-Phillips.  C’est en face du La Baie Centre-Ville.

Le deuxième endroit c’est pour de la grosse pizza grasse, celle toute dégoulinante qui vous donne un petit remord de culpabilité mais une très très très grande satisfaction gustative.

Il s’agit de la Pizza Como à La Prairie.  Eux, ils ont un site internet ICI.  Ils ont aussi une succursale à Delson mais je n’y suis jamais allée.

Bon je sais, il s’en fait de la bonne pizza un peu partout au Québec.  Chacun a son spot.   Quand je suis déménagée dans le coin et qu’on me disait que c’était LA meilleure pizza je me disais à moi-même  » ben oui ben oui ils disent tous ça »!

Mais j’ai goûté et je dois avouer que c’est la meilleure pizza graisseuse que j’ai jamais mangé.  Je ne sais pas si c’est le choix du pepperoni, de la sauce tomate ou de la généreuse portion de fromage qu’on y retrouve mais elle est vraiment bonne.

La rumeur urbaine veut que des gens de partout viennent pour manger la fameuse pizza Como…

Quand est-ce que je vous vois dans le coin????

Si vous essayez l’une d’elles, revenez me dire ce que vous en penser.

Pis votre pizza préférée c’est laquelle?  C’est où?

Un an déjà!

Hier c’était la fête! La fête de petit Hom avec un gros 1 an.  Nous avons fêté avec  un peu de retard.  Petit Hom est né le 26 avril l’an passée…

Rien de gigantesque.  Nous étions neuf incluant le fêté.  Les grand-parents maternels et paternels et le futur parrain et marraine (mon frère et ma belle soeur).  Les classiques ont été respectés: chapeau en cone, trompettes, ballons et décorations et bien sûr le gâteau au chocolat.

Comme toujours je me suis démenée aux fourneaux.  D’abord par plaisir pour moi-même et ensuite pour le bonheur des convives.  C’est que j’ai une réputation à tenir… la belle-soeur hurle à qui veut l’entendre que quand on vient chez nous c’est toujours des découvertes gustatives agréables!  J’ai toujours un peu de pression pour plaire à ce niveau mais c’est toujours un défi agréable pour moi.

Après l’écriture je crois que la cuisine est ma deuxième passion.  Je déteste la cuisine de tous les jours; la semaine surtout.  Mais le week-end c’est autre chose.  Le plaisir commence à l’élaboration du menu, à l’achat des ingrédients jusqu’à la préparation.  Je prends même un certain plaisir au nettoyage grandiose de la cuisine après coup.  C’est bizarre car je déteste nettoyer la cuisine les soirs de semaine!

Au menu j’avais fais mariné la veille des bavettes de boeuf dans une marinade à base de sauce au poisson (nuoc nam), de lime et de paprika fumé. Cuit au BBQ puis coupé en lanières.  Le tout servi simplement sur un riz basmati.  J’ai préparé une salade de coeur de palmier, crevette, orange et coriandre.  Bien sûr fromage et baguette au r-v. 

Rien de compliqué mais ce fut un succès.  Le secret?  Je ne m’en cache pas: c’est Ricardo tout simplement. 

Pour dessert, bien sûr le fameux gâteau au chocolat.  Petit Hom tient de ses parents et la découverte du sucre semblait inné!  Le gâteau rentrait comme s’il en avait toujours mangé.  Petit glouton !

J’arrive à peine à croire que ça fait déjà un an.  Il me semble que c’était hier.  Déjà ce n’est plus un bébé naissant.  C’est déjà un petit enfant avec des mimiques, des expressions, des envies de communiquer, d’échanger.

Il y a un an, un futur épicurien est né!

Love you babe xxx

Y’a rien dans le frigo!

Vous arrive-t-il de trouver qu’il n’y a rien dans le frigo? Lasse de tout, vous vous dirigez vers la cuisine. Vous ouvrez la porte du frigo et:
-« mmm… qu’est-ce que je pourrai bien manger de bon… »
Je scrute minutieusement la tablette du haut:
-« jus de canneberge: non, jus d’orange: non, jus de pomme… j’ai pas soif moi!
La deuxième tablette: restant d’hier, margarine, pot inconnu avec contenu douteux, du tofu, du yaourt nature et à la vanille…
-« wouin ça regarde mal…tiens je vais regarder dans le tiroir: vache qui rit, du brie, des singles, du miso, du jalesberg, un restant de petit Québec, du fromage philadelphia, du fromage râpé… »
Non rien de tout ça m’interpelle.
Prochaine tablette:
– » choux-fleur, zucchini, bébé épinard, roquette, mayonnaise, graine de chanvre, des noix, ananas coupés dans mon super plat tupperware qui conserve mes aliments pour 1 semaine… non y’a rien »
Je me résigne à ouvrir le premier tiroir à légumes et fruits: pommes, orange, fèves vertes, oignons, celeri, piments rouges, bébé carottes, coriandre, échalottes, poires, pamplemousse (ça je l’ai acheté il y a 2 semaines quand je voulais commencer mon régime…)
Je ferme la porte du frigo déçue – y’a rien dans le frigo!
Je me rabat sur le congélateur: sorbet, purée de bébé, pain congelé, viandes congelés, petits fruits congelés… rien non plus!
Le garde-manger: y’a toute sorte de biscuits, des fruits en canne, de la compote de fruits, milles trucs pour cuisiner: de la farine, du sucre, fécule de maïs, des pâtes, des céréales, des herbes, des serviettes en papier et des linges à vaisselle, de la mélasse et 12 sortes de craquelins…
Non y’a rien à manger ici non plus.
Je retourne m’assoir sur le sofa… piteuse pis je me dis : comment ils font ceux qui meurent de faim!!!
C’est là qu’on réalise qu’on se plaint le ventre plein dans tous les sens du mot!

Ironie du rôti de veau

Il y a presque 3 ans quand nous avions acheté la maison nous nous sommes vraiment fait plaisir en achetant des super électro en stainless avec tout le kit possible sur la cuisinière: convection, four autonettoyant, digital, minuterie pour le four.

Tous ces beaux gadgets là je ne les utilise presque jamais. Je ne suis pas le genre à faire cuire de rôti dans le four et de mettre la minuterie…

Tellement pas mon genre que aujourd’hui j’ai essayé mon super gadget.

Je me dis:

-« super, je pars mon rôti de palette de veau à 14h comme ça quand je reviens de chez la coiffeuse à 17h le souper est prêt pour 18h… enfin un gadget qui sert… »

Ben oui toi… panne de courant – fouillez-moi pourquoi! ça fait 1h20 minimum que mon four s’est éteint. Parce que quand le courant est revenu le four, lui est restée éteint.

Résultat: un rôti pas cuit. Avantage: au moins il n’est pas brûlé. Désavantage: la viande va-t-elle être assez tendre et se défaire quand mon hom arrivera pour souper?

C’est pour ça que ça sert à rien un gadget de four!

La partie verte ou la partie blanche??? Partie 1

Cette semaine je suis allée au chalet de l’oncle et la tante de mon chum.

Nous avons passé un beau séjour même s’il fut bref. Tout était parfait…

Tout?

Non…

Vous, les oignons verts (communément appelé échalotte ici) mangez-vous la partie verte? La partie blanche ? ou la totalité?

Juste comme ça je suis curieuse de savoir … nous avons eu tout un débat à ce sujet!