Apporte, je m’amène…

Ici c’est la confusion verbale dans ma tête.  Pourquoi? Parce que je n’arrive pas à me rentrer dans la tête la différence entre apporter et amener.  Pourtant j’ai réussi haut la main à ne plus mettre de « rai » après un « si » (On dit « si j’avais » et non pas « si j’aurai » NDLR)

Alors je lance à qui mieux mieux des « amène-moi ceci ou cela  Petit hom » … c’est une vraie blague.  Chaque fois que j’utilise les mots amener et apporter, il y a un gros point d’interrogation sur ma tête.

Ce n’est pas sans effort que mon Hom me rappelle : On apporte une chose, on amène quelqu’un.  Pourtant…

Soupir, je travaille là dessus!

Capotez-pas Mesdames

Non mais quoi encore?

Faut-il vraiment être insécure, à la limite de l’hystérie et du « control freak » pour aller s’acheter ça?

http://www.cyberpresse.ca/vivre/famille/201009/22/01-4318014-rester-connecte-a-son-bebe-grace-a-un-pyjama-high-tech.php?utm_source=bulletinCBP&utm_medium=email&utm_campaign=retention

Parce que, franchement, j’ai pas besoin de savoir à toute heure du jour et de la nuit si mon fils respire encore!

Et puis même si j’avais ça, et qu’il arrête de respirer  (ou bien que quelqu’un enlève son pyjama et je suis au bureau) imaginez-vous la panique pour rien?

We live in a sick sick world (traduction: nous vivons dans un monde dérangé!)

Caractère et similitudes

Je n’aime pas trop mettre de photos de ma vie personnelle sur mon blogue.

Mais avouez qu’avec la gueule qu’il fait, fallait bien que je vous partage cela.

C’était au studio de photo chez Sears.  J’avais besoin de 2 photos passeport et vous savez, les restrictions sont compliqués avec Passeport Canada.  Il faut un fond blanc, il ne faut pas qu’il ait la bouche ouverte, il doit avoir les yeux ouverts, on doit voir les oreilles, bref c’est pas simple.

Et le prendre en photo n’a pas été simple non plus.  Justement il était sur le bord de me faire (encore) une crise d’où la moue.

Mais fait encore plus surprenant c’est qu’il ressemble à plusieurs membres de la famille:

Quand je fais la moue, j’ai un peu la même gueule; ça vient donc de moi!

Les yeux ça c’est mon chum.

Il a la bouche de mon père.  Le nez aussi.

Il a le front et les cheveux de son grand-père paternel.

Non je vous le dis … cette petite bête là a du caractère pour 10!  Une chose est certaine il ne se laissera sûrement pas marcher sur les pieds…

(soupir…)

Crises après crises

Mon blogue ne parle pas trop souvent de bébé.  Mais là j’ai besoin de références, de vécu, d’expérience de vie, de quelque chose à quoi me rallier pour ne pas sombrer dans une grande dépression.

C’est que, voyez-vous, ce petit visage d’ange innocent qui semble tout doux comme un agneau a hérité d’un fichu caractère.  Le mien probablement quoi que mon hom ne donne pas sa place non plus!

Ce petit hom là, aussi gentil et agréable puisse-il être, se transforme aussi en grand monstre à la moindre contrariété.  N’essayez pas de lui enlever un objet non approprié pour son âge c’est la crise.  Parfois, en remplaçant le dit-0bjet par un autre qu’il ne connait pas suffit à éviter le pire.

D’autres fois, rien à faire: c’est la danse du bacon.  Mon bacon à moi aime frétiller dans la poêle de façon incroyable: coup de pieds par terre, il se cogne la tête partout, il roule!  Un spectacle à chaque coup, entrée gratuite à qui veut bien voir!

Sauf que ces temps-ci le « d’autres fois » c’est à tous les jours.  Souvent c’est en rentrant le soir.  Je soupçonne la fatigue puisqu’il se réveille à 5h30 (de son plein gré!) pour ne dormir que 2h sinon moins dans toute sa journée à la CPE.

Mais ce matin il s’est levé, je lui ai donné son biberon.  Je m’assois avec lui dans le salon.  Toute mon attention est pour lui et non pas la télé ou mon ordi.  JE SUIS LÀ et présente.  Il n’a pas fallu 1h que nous soyions debout que la crise a recommencée.  Il me semble qu’il s’est levé « fatigué » alors tout de suite j’ai opté pour la sieste.  Il a dormi 2h.  À son réveil, il joue un peu autour, mange avec papa puis je le prends pour aller l’habiller.  Encore une fois la crise…

Et c’est comme ça à presque tous les jours…

L’élément déclencheur n’est pas toujours le même: parfois c’est dans le bain car je lui demande de rester assis.  On ne se lève pas dans le bain.  Je ne sais pas si vous avez déjà eu du bacon dans une baignoire mais c’est du sport!  Parfois c’est lorsqu’on change la couche, parfois c’est quand on l’habille, parfois c’est quand il joue, parfois c’est quand il mange.

Est-ce un test préparatoire pour son entrée à la petite enfance?  Je ne voudrais surtout pas couler moi là!

Alors c’est quoi ça?  Car j’ai rayé de la liste un potentiel mal.  Bon peut-être les dents mais pas de fesses rouges à l’horizon, pas de constipation, il mange la même quantité de bouffe que nous (oui oui!).

Je dois vous avouez que nous sommes à bout de nos ressources.  Les crises arrivent n’importe quand.  À la maison comme à l’extérieur.  Nous avons la climatisation alors ce n’est pas la chaleur non plus.

Je mets souvent cela sur le dos de la fatigue et je tente de le coucher.  À presque tous les coups il s’endort en moins de 15 minutes – crise incluse bien évidemment.

Alors, ce cher petit ange à l’aube de ses 15 mois est-il en train de nous préparer solide le « terrible two »???  J’en ai la chienne… non mais vraiment!

J’ai tenté la méthode douce: je lui parle calmement, comme si je ne remarquais pas sa crise.  Ça ne fonctionne pas.  J’ai tenté le ton ferme avec un « ça suffit! » et des yeux pas contents.  Pas de résultats.  J’ai tenté de l’ignorer.  Ça je pense que c’est le pire; j’ai trouvé que la crise durait plus longtemps.  J’ai tenté de lui changer les idées; on ne fait pas changer d’idée à un petit hom qui a du caractère!

Alors c’est quoi ça? Parce que ça sent le burn-out maternel dans ma cuisine moi là!

Je m’en suis remise à la lecture de 1000 livres sur l’obéissance, un guide sur les 0-2 ans, des livres sur l’éducation, des livres sur la gestion de crise…

En sommes-nous déjà rendu à une rencontre avec Dr Nadia au Canal Vie???????

Vivez-vous cela à tous les jours des crises avec vos enfants?

Si oui, bravo si vous dites oui à plus d’un enfant.  Moi j’ai déjà donné ma démission pour la fratrie!

Un an déjà!

Hier c’était la fête! La fête de petit Hom avec un gros 1 an.  Nous avons fêté avec  un peu de retard.  Petit Hom est né le 26 avril l’an passée…

Rien de gigantesque.  Nous étions neuf incluant le fêté.  Les grand-parents maternels et paternels et le futur parrain et marraine (mon frère et ma belle soeur).  Les classiques ont été respectés: chapeau en cone, trompettes, ballons et décorations et bien sûr le gâteau au chocolat.

Comme toujours je me suis démenée aux fourneaux.  D’abord par plaisir pour moi-même et ensuite pour le bonheur des convives.  C’est que j’ai une réputation à tenir… la belle-soeur hurle à qui veut l’entendre que quand on vient chez nous c’est toujours des découvertes gustatives agréables!  J’ai toujours un peu de pression pour plaire à ce niveau mais c’est toujours un défi agréable pour moi.

Après l’écriture je crois que la cuisine est ma deuxième passion.  Je déteste la cuisine de tous les jours; la semaine surtout.  Mais le week-end c’est autre chose.  Le plaisir commence à l’élaboration du menu, à l’achat des ingrédients jusqu’à la préparation.  Je prends même un certain plaisir au nettoyage grandiose de la cuisine après coup.  C’est bizarre car je déteste nettoyer la cuisine les soirs de semaine!

Au menu j’avais fais mariné la veille des bavettes de boeuf dans une marinade à base de sauce au poisson (nuoc nam), de lime et de paprika fumé. Cuit au BBQ puis coupé en lanières.  Le tout servi simplement sur un riz basmati.  J’ai préparé une salade de coeur de palmier, crevette, orange et coriandre.  Bien sûr fromage et baguette au r-v. 

Rien de compliqué mais ce fut un succès.  Le secret?  Je ne m’en cache pas: c’est Ricardo tout simplement. 

Pour dessert, bien sûr le fameux gâteau au chocolat.  Petit Hom tient de ses parents et la découverte du sucre semblait inné!  Le gâteau rentrait comme s’il en avait toujours mangé.  Petit glouton !

J’arrive à peine à croire que ça fait déjà un an.  Il me semble que c’était hier.  Déjà ce n’est plus un bébé naissant.  C’est déjà un petit enfant avec des mimiques, des expressions, des envies de communiquer, d’échanger.

Il y a un an, un futur épicurien est né!

Love you babe xxx

Oui je le veux!

 AH ah… vous vous attendiez aux cloches de l’Église pour les noces hein avec ce beau titre accrocheur!  Il n’en n’est rien.

Ces derniers temps je trouve que la dépense n’arrête pas… il est grand temps pour moi de retourner au travail pour renflouer les coffres de mon compte en banque!  Mais depuis l’an passé je rêve d’acheter ce beau carosse dit le Cougar de la marque Chariot.  Le hic? Le seul hic c’est le prix exhorbitant!  Oui il est hors de prix.  Ça m’écoeure de le vouloir autant et de ne pas pouvoir suivre les spéciaux et attendre de le retrouver en vente.  Car cet item ne vient jamais en vente.  Ça c’est comme les Mercedes; tu ne les vois jamais en solde!!!

Et c’est considéré comme la Mercedes des remorques à vélo.

Même dans les annonces classés, s’il vient qu’à avoir une annonce il reste 3 minutes!  Ça part plus vite que ça peut rouler!

C’est donc un investissement à long terme puisque la revente est possible et même presque profitable.  Au bout du compte ça ne revient pas si cher si l’on peut le vendre à bon prix.  C’est aussi un investissement amorti sur 5 ans.  Mais … le grand MAIS, c’est 850$. 

La question qui tue: allons-nous faire assez de vélo pour cela?  Allons-nous l’utiliser au maximum?  Je pense qu’à ce prix-là je serai gênée de le laisser dormir dans le garage…

J’espérais peut-être un petit retour d’impôt comme les années précédentes pour pouvoir en payer une bonne partie.  Il n’en est rien: je dois payer des impôts cette année!  Et ça aussi ça m’écoeure.

J’essaie donc de regarder d’autres remorques.  Mais chaque fois y’a quelque chose qui bogue.  Vous savez si vous essayer un produit haut de gamme, après ça t’a beau essayer de te convaincre que la Hyundai pourrait faire l’affaire, y’a toujours une petite insatisfaction.

Alors venez en grand nombre me faire part de vos propres achats pour la remorque à vélo.  L’avez-vous la Chariot?  Regrettez-vous d’en avoir acheter une autre?  Qu’est-ce que vous aimez ou n’aimez pas de votre modèle?

*(avec la voix d’un répondeur) Votre opinion est importante pour nous, veuillez s.v.p. nous laisser un commentaire et quelqu’un sera avec vous dans un instant!!!