La berceuse amérindienne… qui endort!

Depuis une semaine je chante une berceuse amérindienne à ti-hom et c’est un dodo assuré qui s’ensuit.

Bon, là comme ça je me sens un peu attardée de vous mettre une vidéo ou je la chante (je me retenais pour ne pas rire!)… c’est vraiment pas mon genre mettons…

Pis comme juste des paroles c’est pas évident ben je vous la chante!!! Hey c’est une berceuse là; si j’étais une grande chanteuse je ne serai pas ici!!!

Je vous le dis… essayez sur vos petits poux ça endort – il faut la répéter sans arrêt toutefois, ça fonctionne pas en 10 secondes! Pis ben mal pris ça finit par endormir son hom aussi!!!! (testé à Charlevoix quand j’endormais ti-hom à l’hôtel 🙂 )

La berceuse va comme suit – peut-être que vous la connaissez?

Ani couni chaouani
Ani couni chaouani

Awawa bikana caïna
Awawa bikana caïna

E asouni bissini
E asouni bissini

Traduction :

Quand le soir descend au village indien

Le sorcier apparaît dans la vallée

Et le voilà qui arrive!

La nuit

J’adore la nuit! Autant quand je dors que quand je suis réveillée.

Dans la nuit il y a le calme, l’inspiration, la peur, la tranquilité, le silence, le sexe.

Dans la nuit rien n’est pareil comparativement au jour.

Dans la nuit on entend tout et on entend souvent rien.

Mon chat Latté est assis sur le bord de la fenêtre du salon. Il surveille.

Il surveille quoi? Je ne l’ai jamais su mais je me suis toujours plu à croire qu’il surveillait la maisonnée pour la protéger.

Sans un mot, il est là qu’il guette tout ce qui se passe. Si les chats pouvaient parler ils en auraient surement long à nous dire sur le voisinage! Un pro du potin ça c’est certain.

La nuit c’est aussi mystérieux. Probablement à cause des éclairages. Il m’est arrivé souvent d’aller marcher le soir. Les maisons sont différentes. Elles sont même parfois plus belles.

Un peu comme dans les boîtes de nuit; le monde est tellement beau la nuit… mais c’est une autre affaire quand vient le jour.

Il y a aussi la pénombre. Quand la nuit n’est pas encore arrivée. Ces quelques instants ou la lumière n’est ni absente mais ni présente. Et celle ou le lever du soleil n’est pas encore arrivé mais qu’on voit au loin un début de lumière apparaitre.

La nuit les odeurs sont aussi différentes. Ça sent la nuit. Ça sent l’humidité, le froid. Surement parce que notre vision se trouve diminuée alors notre sens olfaltique se retrouve en premier plan.

Quand je regarde dans ma rue la nuit il y a une série de lampadaires qui projette une lumière orangée tirant sur le rose. Cette nuit je vois les poubelles enlignées le long des entrées. C’est peu dire: y’a pas un chat qui veille! De temps à autre une voiture. Chaque fois je me demande d’ou il vient, ce que fait cette personne qui passe si tard.

Est-ce qu’elle s’en va travailler? Est-ce qu’elle sort faire la fête ou elle en revient? Est-ce que c’est l’ultime solution du gars qui n’a pas trouvé d’autres moyens de faire dormir bébé? Ou bien juste un insomniaque avec peu de conscience écologique qui cherche à faire passer le temps?

La nuit je devrai être dans mon lit et dormir. C’est généralement le cas.

Cette nuit, après m’être fait réveillée par bébé, vomit dessus, changer et rendormi le bébé je me suis retrouver seule: seule dans la nuit.

Même mon hom a réussi à se rendormir comme si rien n’était arrivé.

La fraîcheur des draps m’a empêché de m’endormir. Le silence de la maison aussi.

J’ai eu tout à coup la nostalgie de mon chat qui ne vient plus dormir aussi souvent sur le dessus de ma tête. Je suis donc venue lui tenir compagnie dans la nuit sur le bord de la fenêtre. Il a été surpris mais il m’a fait une place.

Et juste comme ça, tous les deux, on a regardé la nuit…

Et si… le monde avait pas de classe!

Je sais que des fois j’ai des petites exigeances de gants blancs. Vous savez le style soupe au lait, susceptibilité à fleur de peau dû à un surplus d’hormones avant la semaine fatale du mois communément appelé les SPM…

La semaine passée j’ai mis une annonce sur Kijiji. Je voulais donner un porte-bébé que je n’ai jamais utilisé et qui m’avait été donné aussi. Je ne me voyais pas le vendre…

Voici un aperçu de ce que j’ai reçu comme courriel:

-« oui je serais intereser dans quelcoin etre vous  » (bon mise à part les fautes d’orthographe, ça reste somme toute une demande polie!)

-« bonjour, je veux prendre votre porte bebe j’ai un fille de 5 mois. au cas ou vous accepter me donner votre porte bebe est ce qu’il ya une posibilite qu’on se rencontre a montreal? MERCI  » (encore quelques fautes mais bon… le hic c’est que je DONNE l’objet; pensez-vous que je vais en faire la livraison en plus?????)

-« Est ce que c’est toujours diponible?  » (heu oui… bonjour en passant; heu merci de me contacter; heu je sais pas trop là mais me semble que c’est assez straight to the point)

ok allons-y pour le « real stuff » là…

-« je l`ai besoin vraiment donne moi votre adresse merci  » ( heu allo toi, non mais pis quoi encore… donne moi votre adresse??? parce que tu l’as vraiment besoin… heureusement qu’il y avait un merci!)

-« Bonjour je suis interréssé merci de me laisser votre adrèsse pour venir la chercher  » (j’ai toujours un peu de misère le monde qui me demande mon adresse juste parce qu’ils sont intéressé – pourrait peut être demandé s’il est encore disponible avant?)

-« hi so how can i pick this up »(ndlr: allo, donc comment puis-je le ramasser) ( heu est-ce que je t’ai dis que tu avais été l’heureux gagnant de l’item en question toi???)

Bon ok, je concède le monde a pas beaucoup de temps; internet c’est comme du fast food et nous voulons tout en temps réel. Si ça se trouve, la moitié ne se souvienne même pas de m’avoir fait une demande.

Mais quand même, me semble que quand c’est un objet qui est gratuit, un petit effort pour que notre demande soit « choisie » – parce que qui dit gratuit = tout le monde le veut! – un minimum de savoir-vivre, un minimum de petites fleurs autour de la demande ça pourrait juste aider leur cas???

Finalement la fille en SPM que j’étais a décidé de ne pas le donner le porte-bébé! Trop fru d’avoir été abordée de cette façon…

Susceptibilité à fleur de peau ou manque de classe???

Ironique

Hier j’ai eu une drôle de pensée:

C’est bizarre parce que quand nous sommes jeunes nous sommes toujours pressé. Il faut que tout aille vite: en auto, l’épicerie, les files d’attentes. Pourtant nous avons la vie devant soi (en général)

Et quand nous sommes vieux tout va lentement. Nous prenons notre temps, nous conduisons plus tranquillement. Pourtant les heures, les jours, les mois, les années sont comptés avant le grand départ…

Mmmm…. pourquoi???

D’ou l’adage de : » si la jeunesse savait et si la vieillesse pouvait » me faisait remarqué mon hom!

C’est tout!