L’attente dormante

Aujourd’hui j’entame ma neuvième semaine. Je trouve le temps long. Long parce que tout ce que je veux dans une journée c’est de retourner dormir. J’ai perdu l’envie de faire quoi que ce soit. Les nausées sont toujours présentes et si je me risque de sauter une diclectin ce sont les nausées qui me rendent amorphes et l’envie de rien. Un cercle vicieux.

C’est la preuve que quelque part y’a une petite vie qui s’incruste tranquillement. J’espère que la venue du 2ième trimestre me rendra mon énergie et mon dynamisme!

J’essaie de travailler sur mon cours de relations publiques. Pas évident car après quelques pages de lecture les yeux me ferment..et je m’endors.

Tout ce que je sais dire ces derniers jours : je m’endors ou j’ai mal au coeur.

J’ai aussi eu droit à de gros maux de tête qui – Dieu merci – partent avec l’aide d’une seule tylenol extra fort.

Ce soir on va souper chez des amis. Normalement je suis toujours excitée de recevoir ou d’aller chez les gens. C’est maintenant devenu pénible et j’annule le plus de choses possibles dans mon agenda.

Je sais je sais, c’est pour une bonne cause! La cause de la crevette.

Ma crevette m’apprend à lâcher prise, à accepter de ne rien faire sans culpabilité, à diminuer mon désir de toujours performer sans arrêt et tout simplement de prendre la vie un jour à la fois.

Déjà la voilà qui change ma vie!

La première echo

Ça m’a fait tout drôle de voir un petit bout de
rien qui ressemble à un début de vie sur un écran au plafond.


Oui je sais que je suis enceinte mais je ne le
réalise pas vraiment encore.


Une petite crevette était là: un gros 1.3
cm


Le medecin prévoit son arrivée pour le 3
mai. Ce sera un Taureau. Ça me fait un peu peur car tous les
Taureaux que j’ai connu ont un méchant caractère! Une chose est certaine,
tu ne t’en laissera pas imposer!


Je suis donc à 7 semaines et 3 jours. C’est
si peu dans une vie …


Ça me laisse le coeur léger. Parlant de
coeur il en a un minuscule mais seul Dr. Goyet a pu le voir.


C’est quelque chose quand même que de voir la vie
grandir comme cela en si peu de temps. Un étonnement qui ne m’avait jamais
traversé l’esprit avant aujourd’hui.